Départ de Hobart avec l’Astrolabe

Après deux jours d’avion nous sommes arrivés à Hobart (Tasmanie) et l’attente de 5 jours à Hobart nous voilà enfin partie. Certains craignent le mal de mer et mettent des « patchs » en prévention, d’autre non. Au départ tout vas bien dans la rade de Hobart, grand soleil, on sent les personnes enthousiastes.

_ONN4669_1

_ONN4726_1

A bout de quelques heures le temps se gâte … Le bateau commence à prendre de la gîte, une petite houle de 6 mètres en perspective. Les jours précédents une petite tempête était passée avec des vagues de 15 mètres. Le bateau à préféré attendre que de faire subir ça à son équipage.

_ONN4692_1

Dans les chambres tous ce qui n’est pas attaché valse dans tout les sens. Je me vois obligé de dormir avec une jambe en dehors du lit pour maintenir le tiroir sous mon lit qui ne cesse de sortir de son socle si je ne le maintiens pas…

Les activités à bord son limités, manger (quand on est pas trop malade), dormir, manger, dormir, … Pour les plus motivés, il y a une télé pour regarder des films, des livres, des jeux de sociétés. Les deux premiers jours furent bien agité, puis après se fût le calme plat. Une houle très faible, presque pas perceptible à vu d’œil mais l’Astrolabe tient bien sa réputation … Même sans houle apparente celui-ci arrive à tanguer en permanence. Bien évidement moins que dans une houle de 6 mètres mais quand même une gîte de +-10°

Durant la « tempête » j’ai quand même pu me rendre à la passerelle pour contempler la houle, mais aussi voir comment ce bateau mythique se pilote.
Les jours à bord de l’Astrolabe sont long. Manger, dormir, manger, dormir, on a l’impression de ne rien faire … Au bout de quelques jours nous arrivons dans le pack, un congloméra de glaçons plus ou moins dense, perturbant notre progression en direction de Dumont d’Urville.

En approchant de la banquise nous pouvons apercevoir les premiers oiseaux en mer.
Après 5 jours de mer nous arrivons à proximité de DDU (Dumont d’Urville). Nous avons pu rentrer dans la pollinie, mais nous sommes bloqués par la banquise à 110 km de la base. Il est alors prévu de faire le reste du trajet en hélicoptère, soit environ 40 min de vol.

Pour cela l’équipage extirpe l’hélicoptère de la soute du bateau, ré-assemble les palles de l’hélicoptère sur le pont arrière.
Une fois le montage de l’hélicoptère fait, ils doivent réaliser des tests pour vérifier le bon fonctionnement de celui-ci, pour faire un vol de test.

Une fois que tout est OK, un vol de reconnaissance et effectué afin de voir l’état de la glace.

Après plus d’un jour d’attente, nous pouvons enfin partir pour DDU. 🙂

Nous sommes le 21 décembre et j’arrive donc à DDU, accueilli par Eddy mon prédécesseur ainsi que Yohann mon collègue électronicien.

Voyage Paris Hobart

Départ de Paris

Nous quittons Paris le 9 décembre 2016 en direction de Hong-Kong. Nous effectuons une escale de 12 heures dans cette ville. Certains d’entre nous en on profité pour se balader dans la ville. Nous avons fait plusieurs petits groupes, pris nos tickets de métro et nous voila dans cette jungle urbaine. Nous descendons à une station où nous pouvons admirer le panorama de Hong-Kong.
Nous pouvons nous apercevoir que la mégalopole est un port de commerce avant tout.

_ONN4600_1

Après avoir fait le tour de cet petit îlot d’immeuble isolé nous avons mis pas loin d’une heure pour trouver comment en sortir … Une fois dehors nous nous baladons dans le reste de la ville.

L’architecture est plus ou moins similaire à celle des grandes villes occidentale, mais certains détails nous rappelle que nous sommes en Asie.

_ONN4604_1

Après cette petite balade, il faut maintenant regagner notre métro. Sur le chemin un ouvrier nous propose de nous guider au travers des différents chantiers de cette ville en perpétuelle expansion.

Une fois au métro nous retournons à l’aéroport où nous prenons notre avion à destination de Sydney. Escale un peu plus courte. Certains on en profité pour visiter, mais en 4 heures j’ai préféré rester à l’aéroport.

Dernière avions pour Hobart. Une fois arrivé, un bus nous attend pour nous emmener jusqu’à l’Astrolabe au cœur d’Hobart. Lors de la descente du bus nous devons mettre des gilets jaune qui sont obligatoire sur le port.
Une fois a bord, nous allons jusqu’à nos chambres qui ont été attribués à l’avance.

_ONN4614_1

_ONN4659_1

Nous avons appris que nous allions devoir passer plusieurs jours sur Hobart pour attendre l’arrivé de l’hélicoptère Australien. C’est l’occasion pour nous de visiter un peu Hobart.

_ONN4627_1

_ONN4633_1